Accueil / Actualités / Les arbitres de l’AS Ifs

Les arbitres de l’AS Ifs

Ils arbitrent depuis plusieurs années ou seulement quelques mois mais ont tous en commun de représenter notre club et de porter les valeurs de l’arbitrage au sein de l’AS Ifs football. En cette période des « Journées de l’arbitrage » nous souhaitons vous les présenter. Nous revenons avec eux sur leurs parcours, les raisons pour lesquelles ils ont décidé de devenir arbitre et pourquoi ils s’épanouissent aujourd’hui dans ce rôle si indispensable à notre sport. Nous les remercions pour leur témoignage.

Épisode 5 : Etienne Gourlay

Etienne Gourlay, 37 ans est arbitre pour l’AS Ifs depuis cette année 2023. Fort d’une première expérience en tant qu’arbitre à l’âge de 20 ans qu’il avait beaucoup apprécié, Etienne gardait en tête d’y revenir un jour.

« J’en ai eu l’opportunité cette année et j’ai fait mon stage de formation cet été. Tout s’est très bien passé durant ces 3 journées ».

Joueur de ses 13 à 20 ans pour Cagny puis Colombelles, Etienne est un passionné de football depuis toujours. Rechausser les crampons à présent, comme arbitre, est un très grand plaisir. « J’aime le contact avec le jeu , être sur le terrain, être acteur du match et intégré dans la vie du foot et du club ! »

« Dans mon rôle d’arbitre, lorsque j’arrive sur un match, c’est un moment à part ou j’essaie de me concentrer au maximum, de réussir au mieux mon après-midi ».

C’est la complexité et l’exigence du rôle d’arbitre qui semble séduire Etienne. « Il faut une bonne condition physique, réussir son placement sur le terrain, maintenir une communication de qualité avec les joueurs, prendre des responsabilités et tout cela en étant le plus cohérent dans mon arbitrage ».

On le perçoit facilement dans son témoignage, le défi d’Etienne est bel et bien de faire les meilleurs matchs et de s’améliorer chaque semaine, finalement comme chaque acteurs d’un match, qu’ils s’agissent des joueurs, coachs ou entraineurs.

Son conseil pour encourager plus de personnes à se projeter dans cette voie de l’arbitrage : « Celles et ceux qui voudraient rejoindre notre club pour y développer l’arbitrage ne s’y trompent pas car arbitrer c’est vivre sa passion du foot tout en réalisant une performance individuelle au service du collectif ».

Épisode 4 : Nacer Nouas

Nacer a 41 ans et fait parti du club depuis 2018. Après y avoir évolué comme joueur il a décidé de se tourner vers l’arbitrage pour trouver plus d’équilibre dans vie professionnelle et personnelle. Le décision d’arrêter le foot n’était pas simple mais le projet de devenir arbitre pouvait tout à fait lui convenir, bien que beaucoup de personnes furent surprises autour de lui !

« Au début tout le monde pensait que je n’étais pas sérieux, que c’était une blague mais voila je ne suis pas que marrant j’arrive aussi à être sérieux et quand on aime le foot on aime tout ce qui fait parti de ce sport ».

Nacer vient tout juste de s’engager pour le club en tant qu’arbitre et n’a pas encore de souvenirs mémorables à partager. Il en est cependant déjà certain ;  » Je sais que je vais passer de bons moments sur les terrains et que je vais en profiter pour essayer d’évoluer à un niveau à la hauteur de mes connaissances et de ma motivation ».
L’exemple et le parcours de Nacer sont une belle preuve que nous pouvons toutes et tous, passionnés du football, s’engager sur le chemin de l’arbitrage et s’y épanouir !

Épisode 3 : Valentin Leprovost

Valentin Leprovost, âgé de 23 ans et membre de l’AS Ifs football depuis 13 ans, arbitre pour le club depuis 2 ans. Suite à une blessure (genoux droit) Valentin ne pouvait plus enchaîner ses entraînements en tant que joueur. C’est à cette période que le club lui propose de commencer sa formation d’arbitre. « J’ai été formé 2 jours par le district du Calvados puis j’ai mis en place mon auto formation ».

« Ayant toujours aimé ce beau rectangle vert et ayant toujours eu cette passion du foot qui m’anime depuis mon plus jeune âge », Valentin s’épanouie aujourd’hui dans cette fonction d’arbitre.

« La finale départementale U15, arbitrée en juin dernier, est mon souvenir le plus fort depuis ces deux années ».

Lorsque nous demandons à Valentin ce qu’il peut dire pour promouvoir l’arbitrage et inviter toutes celles et ceux qui s’interroge et n’osent pas encore se lancer dans l’aventure, sa réponse est simple : « Comme dans certaines publicités, « Engagez-vous ». Au pire vous n’aimerez pas, on ne vous retiens pas et vous arrêtez. Au mieux vous kiffez et à vous la finale de la LDC dans 5 ans ! D’ailleurs, Elliot arbitre au club, est candidat à l’arbitrage de la prochaine coupe du monde. Il m’a même dit qu’il avait un Turpin dans chaque mollet ! »

GARDER LE CONTACT AVEC LE JEU

Épisode 2 : Elliot Thomas

Elliot Thomas a 24 ans et arbitre pour l’AS Ifs depuis maintenant 3 saisons.

« J’ai souhaité devenir arbitre à la suite de ma petite « carrière » de footeux, j’ai arrêté de jouer à l’âge de 20 ans mais je ne voulais pas m’éloigner pour autant des terrains. Devenir arbitre était le meilleur moyen de garder contact avec un club et surtout avec le jeu « ! La formation d’Elliot s’est très bien déroulée et il l’a d’ailleurs suivi avec son collègue Valentin Leprovost qui arbitre pour le club depuis plusieurs années. « Ma formation s’est effectuée sur deux jours, mélangeant apprentissage théorique et apprentissage sur le terrain. A la fin de ces deux jours, nous avons passé un test écrit pour valider notre licence d’arbitrage ».

Pour l’instant, de ses quelques saisons d’arbitres, Elliot garde en mémoire une demie finale de Coupe du Calvados arbitré en U18.

« C’était une superbe ambiance et c’est toujours plaisant d’arbitrer des matchs à enjeu. J’ai aussi en tête un match de R2 décisif pour la montée en R1 (à la touche cette fois-ci). Je retiens l’ambiance et l’intensité de ce match ».

Elliot nous confie aimer arbitrer car cela lui confère un rôle majeur, au cœur du match, dans un sport qu’il affectionne tout particulièrement. « La responsabilité que nous avons en tant qu’arbitre nous pousse à être constamment concentré sur le terrain. Chaque match est différent, et à l’image d’un joueur, j’essaye d’être le plus régulier possible. Enfin j’aime arbitrer car je suis avant tout un passionné de foot, et ça je pense que c’est le plus important » !

Quand on lui demande ce qu’il pourrait dire pour promouvoir l’arbitrage, la réponse d’Elliot est simple et s’adresse à toutes et tous. « Pour les jeunes (et les moins jeunes) qui veulent tenter l’aventure, je les encourage fortement car c’est très formateur dans la vie de tous les jours. On gagne naturellement en maturité, on se sent utile et cela nous fait rencontrer de nouvelles personnes. Et surtout n’oubliez pas, cela ne reste que du foot »!

vivre la passion du foot au plus près

Épisode 1 : Vincent Tessier

Vincent Tessier a 28 ans. Natif de Vimoutiers dans l’Orne et fraîchement arrivé au club depuis cette saison. Il est arbitre central en R2 ainsi qu’assistant en R1 et N3 depuis 7 ans. Il nous a accordé quelques minutes pour présenter son parcours et sa vision du rôle d’arbitre.

Vincent se forme à l’arbitrage en juin 2016, au sein du Centre Sportif de Normandie à Houlgate. « Encadré par deux arbitres nationaux, Mickaël Lesage et Benjamin Lepaysant, j’ai trouvé la formule très agréable et le contenu très riche entre la théorie et la pratique ».

Vincent s’est orienté vers l’arbitrage afin de vivre au plus près sa passion du football. « Arbitrer c’est prendre part à de nombreux échanges et instants de partage avec les différents acteurs d’un match (joueurs, entraîneurs, dirigeants, …) ».

D’un point de vue plus personnel, lorsqu’on lui demande les raisons pour lesquelles il aime être arbitre, Vincent nous précise que « l’arbitrage lui offre l’opportunité de s’affirmer sur la prise de responsabilités, d’optimiser sa gestion du stress et des conflits ainsi que de maintenir sa condition physique ».

« Etre nommé arbitre central lors de la finale de la coupe de l’Orne séniors 2019. (4 à 3 pour Athis de l’Orne contre Argentan) est mon meilleur souvenir ! ».

Pour Vincent, « l’adrénaline des matchs, vivre la passion du football et être le plus juste possible sur le terrain » lui confèrent une grande satisfaction.

Pour finir, lorsqu’on lui pose la question « Quoi dire pour convaincre plus de personnes d’oser s’orienter vers l’arbitrage », sa réponse est très simple ; « l’arbitrage est une très bonne expérience de vie qui permet de se forger une maturité tout en prenant du plaisir à arbitrer les matchs ».

Partager cet article

Découvrez également

Mélina Mohammadi : la joueuse devient entraineuse à l’AS IFS Football !

En savoir plus